Regardez la vidéo ici

Il y a un mois, j’ai commencé à mettre en ligne des vidéos sur youtube où je parle différentes langues. La première que j’ai fait était en portugais. Après, en espagnolfrançais et italien.

J’ai reçu des très bons commentaires sur mon accent dans chacun d’eux. J’ai donc décidé de partager avec vous quelques conseils pour améliorer votre accent. Sans plus tarder, voici les 7 conseils simples pour développer un bon accent:

1. Spécifiez quel accent vous voulez apprendre

Pour moi, en étant un locuteur natif russe, ça a été un peu étrange qu’en italien il y ait une telle quantité d’accents et dialectes. En Russie, en revanche, tout le monde parle de la même façon. Plus tard, quand j’ai commencé à apprendre le français, l’espagnol et le portugais, j’ai toujours eu affaire à des accents différents. Il y avait toujours la différence en prononciation et parfois en vocabulaire en fonction de la région où la langue est parlée.

Si vous voulez sonner mieux et éviter le mélange des accents, choisissez celui que vous voulez apprendre. Cela peut dépendre de votre intérêt culturel, de l’importance de la région, etc. Dans mon cas, j’ai choisi l’espagnol d’Espagne parce que j’ai simplement aimé la façon dont il est prononcé plus que l’espagnol d’Amérique latine. La même chose s’est passée avec le portugais brésilien que j’apprends actuellement parce que je suis plus intéressé par le Brésil, que par le Portugal.

Sélectionnez l’accent que vous voulez apprendre et concentrez-vous sur cet accent particulier pour la plupart de votre temps d’étude. Ne pas oublier que la connaissance des accents différents est importante pour simplement être capable de comprendre la langue parlée dans les différentes régions. Apprenez donc les tous, mais la priorité doit être mise sur celui que vous voulez parler.

2. Travaillez sur votre accent dès le 1er jour

Une fois que vous avez décidé d’apprendre une langue, commencez à travailler sur votre accent dès le début. Même si cela peut être un exercice complexe au début, il est plus facile d’apprendre à partir de zéro, que de se débarrasser des mauvaises habitudes que vous avez développées sans une bonne stratégie d’apprentissage.

Quand j’apprenais l’anglais à l’école, on ne disposait pas des enseignants du Royaume-Uni ou d’autres pays anglophones. Chacun d’entre eux était russe. D’ailleurs, la plupart d’entre eux n’avaient jamais eu l’occasion de parler avec des locuteurs natifs. La langue était entièrement axée sur la grammaire, en ignorant l’importance de la prononciation et l’intonation. Je n’avais donc pas d’autre choix, que d’apprendre ce mélangé anglo-russe accent dont il est vraiment difficile de se débarrasser maintenant.

Au contraire, les langues que j’ai apprises par moi-même m’ont permis d’avoir un meilleur accent. Parce que je n’ai pas seulement utilisé du matériel authentique créé par des locuteurs natifs (et parfois pour les locuteurs natifs), mais aussi parce que j’ai commencé à travailler sur mon accent dès le début. Pour éviter donc de créer de mauvaises habitudes dans la prononciation, faites de même — travaillez sur votre accent dès le 1er jour.

3. Apprenez tous les sons dans cette langue

La première chose que vous devez faire pour avoir un bon accent, c’est d’apprendre tous les sons qui existent dans la langue cible. Je sais que cela peut représenter un grand défi, mais croyez-moi si vous le faites bien, cela ne vous prendra que quelques semaines. Pourquoi est-ce si important ? Cela vous aidera à éviter de mal prononcer les mots. Certains sons n’existent pas dans votre langue maternelle, et si vous ne mettez pas assez d’efforts pour les distinguer, vous ne pourrez probablement jamais le faire.

Alors, comment s’y prendre ? La première chose, c’est d’acheter un petit livre pour les autodidactes où toutes les règles de prononciation sont expliquées en détail. Il doit contenir un fichier audio pour que vous répétiez d’après un locuteur natif. Vous pouvez également trouver des vidéos sur youtube où on vous enseigne les sons différents. Profitez-en !

Il est donc important d’apprendre tous les sons, car cela vous aidera à écouter et être capable d’écrire ce que vous avez entendu sans erreurs et de lire sans mal prononcer. Mais avec certaines langues, cela pourrait être difficile, car elles comprennent beaucoup d’exceptions. Dans ce cas, procédez comme suit.

4. Vérifiez la prononciation des mots inconnus

Si vous voulez avoir un bon accent, vérifier la prononciation des mots inconnus est crucial. Lorsque vous n’êtes pas sûr de la prononciation d’un mot, vérifiez-le.

Il y a énormément de services gratuits où vous pouvez le faire. Un de mes favoris est Forvo. Vous mettez un mot dans la langue que vous apprenez et il vous donne de nombreuses façons de prononcer ce mot selon la région ou le pays où la langue est parlée. Vous pouvez également utiliser Google Translate, c’est suffisant pour comprendre où l’accent est mis sur les mots.

Lorsque vous passez chaque nouveau mot à travers cette vérification, techniquement ce que ça fait, c’est qu’à chaque fois que vous parlez, vous prononcez toujours les mots comme il faut. Ça va prendre un certain temps, mais c’est un travail de qualité qui va vous conduire à un bon accent.

5. Écoutez beaucoup des locuteurs natifs

Vérifier les mots inconnus est un très bon exercice, mais il pourrait être ennuyeux si vous ne le combinez avec d’autres activités. Une bonne façon de commencer à remarquer certains modèles et développer un sentiment de la langue, c’est d’écouter des locuteurs natifs.

Écoutez les podcasts, la musique, la radio, regardez des films et des vidéos dans votre langue cible au moins une heure chaque jour. Quand vous le faites, inconsciemment vous commencez à développer un sentiment de ce qui sonne bien ou pas.

Écoutez activement, concentrez-vous sur la façon dont des locuteurs natifs prononcent les mots, les réduisent, et forment un discours fluide. Vous pouvez également prendre des notes de temps en temps, mais le plus important, c’est de pratiquer votre écoute chaque jour et ne manquez jamais deux jours de suite.

6. Notez le pic de l’intonation

Les gens parlent toujours de la prononciation en oubliant l’autre aspect très important qui est l’intonation. C’est ce qui fait le flux verbal, ce qui rend la parole naturelle. Lorsque vous écoutez un locuteur natif parler, et bien notez le pic de l’intonation.

Je recommande de trouver un podcast ou un audio qui a des transcriptions. Imprimez-les et prenez des notes où le pic est haut, bas, et neutre. Après lisez, enregistrez vous-même et enfin comparez le résultat avec l’original. C’est un exercice très efficace.

Vous pouvez également écouter le même audio de nombreuses fois. D’une telle manière, votre cerveau va inévitablement assimiler la façon dont la langue est parlée naturellement.

7. Imitez, imitez, imitez

Le dernier conseil et probablement le plus important, c’est d’imiter. Faites-le quand vous lisez, écoutez et parlez avec des locuteurs natifs. En ce qui concerne la lecture, trouvez des supports qui comprennent des textes et de l’audio et répétez après un locuteur natif en remarquant la façon dont les mots sont écrits. Lors de l’écoute, vous pouvez mettre en pause l’audio de temps en temps, prononcer quelques phrases et essayer de l’écrire.

Vous devez en arriver au point où vous pouvez écrire chaque mot inconnu que vous entendez et vice versa — prononcer correctement un mot que vous lisez. Lorsque vous parlez à un locuteur natif sur Skype ou en personne, remarquez comment il parle et essayez de parler de la même façon. Vous pouvez aussi lui demander des commentaires sur votre accent.

Surtout si vous êtes un débutant, vous devez répéter et imiter tout le temps jusqu’à ce que vous arriviez au point où vous pouvez parler sans trop penser à la prononciation et l’intonation.

Conclusion

Si vous voulez avoir un bon accent, commencez à travailler dessus à partir du 1er jour. Ne pas oublier de choisir l’accent de région particulière selon vos préférences. Apprenez tous les sons individuels.

Il est également important de vérifier la façon dont les mots inconnus sont prononcés. Vous pouvez entrer dans les détails, mais ne vous surchargez pas et profitez de l’écoute en votre langue cible. Tout en écoutant prêtez attention au débit de parole des locuteurs natifs et notez le pic de l’intonation.

La clé fondamentale pour avoir un bon accent, c’est d’imiter des locuteurs natifs et de le faire beaucoup, surtout si vous êtes un débutant.

C’est ma stratégie pour avoir un bon accent dans toutes les langues que j’apprends. Il y a encore beaucoup d’aspects que je vais aborder dans les prochains articles.

Comment travaillez-vous sur votre accent ? Dites-le moi dans les commentaires.

Vous appréciez ce contenu ? Abonnez-vous à la mailing liste !